vendredi 13 décembre 2013

Lettre à mes déménageurs

Très chers déménageurs,

je sais, je sais, ça fait déjà presque 3 mois que j'aurais dû vous écrire, presque 3 mois que j'ai un nouveau chez moi qui grâce à vous ressemble presque à quelque chose. J'imagine que depuis 3 mois, vous avez beaucoup bossé, mais je suis quand même sûre que vous vous rappelez de moi. 49 cartons et 5 étages sans ascenseur, ça s'oublie pas comme ça.

Vous direz à votre kiné que je suis vraiment désolée, hein. Mais sans ascenseur, le loyer était moins cher.

Vous allez voir, la vue est imprenable. On y est presque, plus que 240 marches.

En même temps, je dis trois mois, pfoulala, le temps passe vite. Parce que vous viendriez chez moi, là, tout de suite, vous seriez pas forcément trop dépaysés, par rapport à votre camion plein de cartons. Nan, j'ai déballé les assiettes, quand même, les manteaux aussi, parce que bon, heureusement que vous êtes arrivés au début de l'automne, parce que les vêtements d'été sur lesquels on avait tourné pendant toutes les vacances, ça commençait à faire frisquet.

Mais bon, trois mois après, il faut le reconnaître, il reste comme deux-trois cartons pas vidés. C'est pas bien, je sais, mais bon, la rentrée, les factures, les meubles à acheter... Et puis ils sont jolis, vos cartons, hein! Je songe même à les garder comme déco, parce que, franchement, ce sont de très jolis cartons. Puis pratiques, avec ça.

Oui parce qu'à ce propos, je vous écrivais parce qu'on voulait tous vous remercier. Moi, d'abord, parce qu'en m'apportant mes vêtements vous m'avez évité de prendre un crédit revolving chez H&M pour me refournir en fringues d'hiver, et parce que je suis bien contente d'avoir récupéré mes vieux DVDs, même si je les ai pas regardés depuis 4 ans, je fais plus que du streaming, mais n'empêche, ça fait plaisir.
Mes filles surtout, tenaient à vous remercier. D'une part parce qu'ouvrir des cartons de déménagement pleins de jouets que l'on n'a pas eus depuis 2 mois, c'est le Noël du pauvre (enfin pauvre, vu vos tarifs, je me comprends, mais bon...) On ouvre des paquets, on fait ouahouh, on fait youpi, on joue avec des jouets, et on n'a même pas eu besoin d'en acheter des nouveaux pour ça!

Je devrais songer à leur offrir un de leurs propres jouets pour Noël, si ça se trouve, ça marcherait...

Mais surtout, merci pour les cartons. Ils sont top, vos cartons. Dans les trois derniers mois, ils ont servi de : cabanes - tunnels - bibliothèque - niche pour chien en peluche - voiture de course - navette spatiale - cachette pour que maman nous trouve pas - berceau de poupée - tableau pour feutres, et j'en passe. Même, parfois, parfois seulement, on range des choses dedans.

Maman, tu peux venir diner chez moi, si tu veux.

Et puis surtout, je voulais vous remercier, parce que vous êtes la preuve que j'ai grandi. Que je deviens, à mon corps défendant, un peu adulte, quoi. Du genre qui paie des gens pour déménager, et autrement qu'en canettes de bière.

Je me souviens de mes premiers déménagements, deux valises sous le bras, et zou. Quelques années plus tard, des potes à qui je promets que ça durera 1 heure à tout péter et qui y passent le week-end, des cartons récupérés au supermarché du coin, une voiture empruntée ou un 8 mètres cubes loué pour l'après-midi. Puis on vieillit, on accumule, on entasse, et on paie des déménageurs qui savent ranger les affaires de cuisine dans le carton marqué "cuisine" et qui ne cassent rien, ce qui dépasse de loin mes compétences.

Merci, donc. D'ici quelques années, quand j'aurais vidé tous les cartons et fait un ou deux gosses de plus, possible que je vous rappelle. Promis, je vous paierai une bière.



Parlez de cet article à vos amis !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire