mardi 13 août 2013

Kit de survie en avion

Tendres lecteurs, lectrices adorées,
Certains indices vous auront peut-être mis la puce à l’oreille : vous avez vos enfants sur les bras 24 heures sur 24 depuis bientôt deux mois, vous êtes prêts à bouffer le paquet de 1000 bornes et vous rêvez toutes les nuits au jour béni de la rentrée des classes : nous sommes en vacances.
Pour certaines personnes (les riches, les heureux au jeu, et ceux qui comme moi ont basculé le numéro de leur banquier vers « appel bloqué »), qui dit vacances dit voyage en avion. Et qui dit « voyage en avion avec enfants en bas âge » dit « euh… on est obligé ? »
Vous trouverez sur internet de nombreuses listes et indications pour préparer au mieux votre voyage en avion avec vos tendres chérubins. D’ailleurs, parce que mes lecteurs sont tous des parents parfaits, vous avez tout préparé : un ordinateur plein de dessins animés et de musique douce (pour essayer de les endormir), un oreiller, un doudou, une tétine pour le décollage et l’atterrissage, une bouteille d’eau que vous devrez jeter à l’embarquement de toute façon pour en racheter une à 5 euros les 25 cl, des coloriages…
Vous vous croyez donc parés.

Ah ah. Bande d’innocents. Vous ne savez pas ce qui vous attend.

Heureusement, vous avez de la chance, je suis là pour vous, et pour que vous sachiez VRAIMENT ce dont vous aurez besoin.

"Je suis désolée, l'option "pas à coté d'enfants qui beuglent" n'est pas proposée sur ce vol..."


Ainsi donc, pour votre prochain voyage en avion, n’oubliez pas de vous munir :

  • d’une paire de bras musclés, au cas où on vous prendrait la poussette dès l’enregistrement des bagages, et où vous auriez à passer toutes les formalités de douane avec dans les bras une enfant de 14 kilos qui ne tient pas debout, sans que personne ne vous laisse sa place dans la queue, et que vous deviez retrouver votre passeport au fond de votre sac avec une seule main, pendant que ladite enfant essaie de s’échapper. (ça se sent, que c’est du vécu, hein ?)
  • de votre air le plus innocent pour convaincre le préposé aux douanes que oui, ce bébé à l’air endormi, sur la photo, c’est bien la petite fille bouclée qui est en train d’escalader les valises. Quant à ce jeune homme aux cheveux courts, glabre, et sans lunettes, sur l’autre passeport, c’est bien mon tendre chéri. Oui, celui qui est à mes côtés, chevelu, barbu et lunetté. La photo, c’était avant qu’il ne me rencontre et que j’opère chez lui un changement de look aussi radical que nécessaire. 
  • d’une mine rassurante pour le gentil steward se précipitera pour rassurer votre enfant qui hurle au décollage, quand vous lui expliquerez que non, elle n’a pas du tout peur, c’est juste que vous venez de lui refuser un 56ème m&m’s.
  • d'une paire de jambes de rechange, pour quand votre bébé, à force de jouer avec la tablette instable, vous aura renversé  votre café bouillant sur les cuisses. 
  • d’un bouquin passionnant dans lequel vous vous plongerez pour faire mine de ne pas remarquer que votre enfant a transformé la travée centrale en piste d’entraînement pour les jeux olympiques de 2032, catégorie course de fond. 
  • d’un dictionnaire multilingue pour expliquer aux autres passagers que oui, vous savez que si votre bébé hurle, c’est à cause des changements de pression. Et que oui, vous lui donnez à boire. Et non, ça ne marche pas. 
  • d’un air contrit quand vous irez annoncer à l’hôtesse en sortant que votre fille a fait pipi sur le siège, et que vous omettrez de mentionner les m&m’s écrasés sur le sol. 


Surtout, ne me remerciez pas. Et si vous avez d’autres idées pour enrichir la liste, n’hésitez pas !

Bon ben… bonne suite et fin de vacances (et courage, la rentrée arrive bientôt, on va enfin pouvoir se reposer !)

Et sinon, vous pouvez venir j'aimer ma page facebook... Et puis j'ai écrit une petite nouvelle et si ça vous plaît, vous pouvez cliquer!



Parlez de cet article à vos amis !


Rendez-vous sur Hellocoton !

4 commentaires:

  1. Ah merci, j'ai beaucoup ri! Merci à propos d'avoir signaler le pipi sur le siège, il aura été changé à la fin du vol (juste l'assise, on en a de rechange^^), si tu ne l'avais pas dit, personne ne l'aurai constaté, enfin pas avant que le passager d'après ne se soit assis dessus!!!
    C'est tellement vrai tout ça!

    RépondreSupprimer
  2. Note pour plus tard: l'avion pas avant les 10 ans. Le notre ira donc en vacances chez son grand père. C'est à 5 minutes de voiture, on devrait survivre.

    RépondreSupprimer
  3. Ah mais la voiture ça peut être pas mal non plus, hein...
    Et sinon, le coup du pipi et du passager qui s'assied dessus... Rassure-moi, c'est pas du vécu?!?

    RépondreSupprimer
  4. Note pour moi-même: ne jamais prendre l'avion avec eux, donc.
    (nouvelle déjà lue, déjà appréciée, déjà cliquée...)

    RépondreSupprimer