jeudi 18 avril 2013

Mille milliards de mille sabords ou Mode d'emploi de l'insulte au quotidien

Avec nos enfants, chaque journée est faite de découvertes. Et nos coeurs de parents s'émeuvent à chaque nouvelle première, à chaque avancée sur le chemin de la vie.

Son premier sourire.
Son premier jour à la crèche.
Sa première dent.
Ses premiers pas. 
Son premier "putain"...

Ah non. 
Mais ne nous voilons pas la face : ce jour arrivera. Il arrive toujours, tôt ou tard. Quand, comme chez nous, il arrive aux alentours de 2 ans, c'est que vous parlez vraiment comme des charretiers. 

Alors vous vous direz "Bordel de merde, c'est pas possible, faut vraiment qu'on fasse gaffe à comment on cause, on va se taper la honte". 

Bon, tu raboules la bouffe, grognasse?

Au fil des ans, les parents ont développé différentes techniques pour améliorer leur langage et élever des citoyens présentables. Je vous en présente ici quelques-unes afin de vous aider, car on sait à quel point il est difficile de passer comme ça de pilier de comptoir à jeune mère respectable...
A partir d'un dialogue ordinaire, représentatif de ce que nous pouvons dire au quotidien, nous avons envisagé différentes alternatives plus... acceptables. (Nous laisserons la teneur exacte du texte original à votre imagination... on n'est pas dans ce genre d'endroit, ici!)

Technique n°1 : La proximité phonétique
- Alors, c'était bien ta journée? 
- Mercredi! D'abord, cette s...alade de Bérangère qui a joué les lèche.... bottes avec la directrice alors que son super projet avec ses élèves, au départ, c'était mon idée. Après, j'ai dû eng...uirlander Kevin parce qu'il forçait Jason à boire l'eau des toilettes. Pendant ce temps, cette ...bonne de Lola en...quiquinait Cindy en lui dessinant à la craie sur son blouson. Bref, c'était le b...ord de mer dans la classe. En sortant, je devais envoyer une lettre, mais ce c...anard de postier n'avait plus de timbres, et ensuite, le boulanger m'a cassé ... l'écoute en me parlant de ses hémorroïdes. Pour couronner le tout, ces em...paffés du supermarché n'avaient plus de Nutella. Alors, ce soir, me fais pas ... suer! Et pour la b...ise, faudra pas compter sur moi!
Notes : c'est une technique très couramment utilisé, dont le seul défaut est qu'on ne comprend plus grand-chose à ce que l'on voulait dire... Gare donc aux malentendus.

Technique n°2 : Le langage bébé
- Alors, c'était bien ta journée? 
- Zut! D'abord, cette méchante Bérangère qui a été trop gentille avec la directrice alors que son super projet avec ses élèves, au départ, c'était mon idée. Après, j'ai dû gronder Kevin parce qu'il forçait Jason à boire l'eau des toilettes. Pendant ce temps, cette coquine de Lola embêtait Cindy en lui dessinant à la craie sur son blouson. Bref, c'était le bazar dans la classe.  En sortant, je devais envoyer une lettre, mais ce méchant postier n'avait plus de timbres, et ensuite, le boulanger m'a embêté en me parlant de ses féfesses. Pour couronner le tout, ces méchants du supermarché n'avaient plus de Nutella. Alors, ce soir, m'embête pas! Et pour faire des câlins, faudra pas compter sur moi!
Notes : encore une fois, une technique qui a fait ses preuves. Elle consiste malheureusement en un vocabulaire extrêmement limité qui risque à la longue de vous ralentir le cerveau, et de faire mauvais effet devant votre chef quand vous ne saurez plus préciser votre pensée au-delà de "méchant" et "gentil"

Technique n°3 : À l'ancienne
- Alors, c'était bien ta journée? 
- Fichtre, diantre et saperlipopette! D'abord, cette gourgandine de Bérangère qui a joué les flagorneuses  avec la directrice alors que son super projet avec ses élèves, au départ, c'était mon idée. Après, j'ai dû tancer vertement Kevin parce qu'il forçait Jason à boire l'eau des toilettes. Pendant ce temps, Lola, cette innocente, importunait Cindy en lui dessinant à la craie sur son blouson. Bref, c'était la gabegie, une véritable pétaudière dans la classe. En sortant, je devais envoyer une lettre, mais le postier, ce faquin, n'avait plus de timbres, et ensuite, le boulanger m'a incommodée en me parlant de ses problèmes de fondement. Pour couronner le tout, ces marauds du supermarché n'avaient plus de Nutella. Alors, ce soir, je te prie de ne pas m'indisposer! Et pour l'union charnelle, il ne faudra pas compter sur moi!
Notes : C'est une technique que nous recommandons pour d'évidentes raisons d'enrichissement lexical mais qui, nous le reconnaissons, n'est pas toujours facile à appliquer au quotidien. 

Pendard! Si tu ne déplaces point ton volumineux séant qui encombre le trottoir, je te pourfendrai les mollets avec ma poussette!


Il existe bien d'autres techniques, comme le fait de parler en anglais ou d'épeler les mots, techniques extrêmement répandues et efficaces, mais qui ne durent que le temps, bien trop court, que les enfants restent analphabètes et monolingues.

Évidemment, la véritable solution, ce serait de parler correctement, mais franchement, qui fait encore ça de nos jours...?






Parlez de cet article à vos amis !


Rendez-vous sur Hellocoton !

2 commentaires:

  1. j'adore. Je ne connaissais pas la "gabegie"

    RépondreSupprimer
  2. Ah, ah, ah!
    j'ai pendant un temps essayer les zut, arghh, et houlala
    mais non... les put**n et autres chi** me**e reviennent en force

    RépondreSupprimer