lundi 4 février 2013

Les sept péchés capitaux du parent : tome 3


Les sept péchés capitaux du parent, la suite! depuis le temps que vous l’attendiez ! (hein que c’est vrai ?)

Pour (re) lire le tome 1, c’est , et 2, c’est .

Un grand philosophe a un jour imploré : "Qu'on me donne l'envie." En ce qui me concerne, ce péché-là, j'aurais plutôt demandé qu'on me l'enlève, mais enfin, peut-être qu'à lui ça lui manquait.

Pas la peine d’attendre d’être parent, pour celui-là. Ça commence au premier jouet dans la première main d’un autre enfant que moi. Je suis jalouse, je le veux.

Ado, j’étais jalouse de celle qui était invitée aux boums. (ouais, c’était des boums. Je suis vieille, je sais.)

Jalouse de celle qui savait rouler des pelles et qui faisait dans son agenda la liste de ses conquêtes. Elle, elle était jalouse de mes bonnes notes.

Jalouse de celle qui arrivait à grimper à la corde sans avoir l’air ridicule.

De celle qui portait des Levi’s. De celle qui était passée à la télé (3 secondes au 3ème rang du public de Nulle Part Ailleurs) ou qui avait fait des pubs (pour la boutique de sa mère).

Un peu plus tard, j’ai été jalouse de celle qui savait quel métier elle voulait faire, puis de celle qui avait trouvé un stage d’enfer, de celle qui avait décroché le boulot de ses rêves, de celle qui gagne deux fois plus que moi.
De celle qui ne rentrait jamais seule de boîte, et de celle qui ne sortait jamais parce qu’elle avait un amoureux à domicile.

Il n’y avait pas de quoi être fière mais enfin, ça restait raisonnable.

Au moment de la grossesse, ça a déjà commencé à devenir un peu n’importe quoi…

Jalouse de celle qui prend 2 kilos en 9 mois. De celle qui ne vomit jamais, n’a jamais mal nulle part, et travaille jusqu’au dernier jour parce que « moi, la grossesse, ça me donne une pêche d’enfer ! » Un peu de celle aussi (je sais c’est pas bien, mais on est en train de parler d’un péché capital, là, faut être honnête) qui est alitée et qui reste à la maison pendant qu’on va bosser en ne pensant qu’à une chose : ne pas vomir sur le patron.

Si je pouvais, je serais enceinte tout le temps, c'est tellement agréable!


Puis jalouse de celle qui accouche en 2 heures. De celle qui accouche dans l’eau, au son de la musique douce, en disant que c’était « une expérience extraordinaire » (ouais, mytho n°1.)

Et jalouse, jalouse à crever de celle qui accouche par voie basse, qui sent le bébé passer, et qui parfois l’attrape elle-même pour le sortir doucement.

De celle qui remet son jean en sortant de la maternité. Qui allaite pendant un an sans jamais un problème ni une douleur (mytho n°2). De celle qui se plaint parce qu’elle a deux vergetures. De celle dont le mari se réveille la nuit sans qu’elle ait besoin de lui détruire le mollet à coups de pied.

J’étais de moins en moins fière, mais ça devenait un peu incontrôlable…

Puis depuis qu’elles sont là, c’est le grand bordel. La foire à celui qu’a la plus grosse. L’œil et l’oreille qui traînent dans tous les coins. Les tableaux excel âge/évolution de l’enfant qui défilent dans ma tête.

Ah bon, le tien il marche déjà ? Elle a combien de dents, ta fille ? Ah… Et elle dit quoi, comme mots ? Non, mais ils ne peuvent pas tout faire en même temps, aussi… Ah, elle monte les escaliers, aussi ? Oh, tous ces cheveux, dis donc ! Et il mesure combien ? A quel âge ? Oh il est grand dis donc ! Il mange tout seul ? Ah oui, quand même… Non, parce que ma fille, elle mange super bien… Oui, elle a marché tard, c’est vrai, mais enfin, à 3 ans, ils en seront tous au même point, hein ! Et sinon, il est propre ?

Elle est rentrée à quel âge, en petite section ? Ça va, c’est pas trop dur ? Elle est un peu timide ? Ooooh… (prendre l’air désolée) Mais ça va s’arranger, hein ! Fais voir ton joli dessin Théo ? Oh, tu as fait des jolis traits bien droits, bravo ! Tiens, Princesse Première, tes traits ne sont pas tout à fait droits… Elle devait être fatiguée aujourd’hui… On s’entraînera à faire des traits droits à la maison…

Oh, il est tellement mignon! (ne pas frimer, surtout ne pas frimer...)


Non, Princesse, je ne veux pas savoir si Théo a eu une punition ! Ce n’est pas très gentil de rapporter ! Ah bon, et qu’est-ce qu’il avait fait ? Oh, vraiment ? Et Léa elle n’est jamais punie ? Vraiment jamais ? C’est bien ça… Tu devrais jouer avec elle, tu sais…

J’ai honte. J’essaie de m’arrêter, de me contrôler, vraiment. J’essaie de leur apprendre qu’on doit faire de son mieux, pour soi, sans se comparer aux autres (oui, mon maître à penser en matière d’éducation, c’est Charles Ingalls.) Le discours, je maîtrise, c’est quand il s’agit de donner l’exemple que, hum, comment dire…
Je suis profondément convaincue qu’elles sont les plus belles, les plus fortes et les plus intelligentes, mais c’est plus fort que moi, faut que je sache ce que font les autres.

A en croire les regards en coin de certaines autres mamans, il semblerait que je ne suis pas la seule. (En fait, je l’espère…)


Du côté des princesses, c’est pas mieux. Elles ont déjà commencé. La grande est jalouse de la petite. La petite est jalouse de la grande. Elles sont toutes les deux jalouses de moi quand leur papa me prend dans les bras. Jalouses de lui parce qu’il dort dans le même lit que moi.

Mon poing dans ta g....., oui!


Mais comment faisait Charles Ingalls… ?

Parlez de cet article à vos amis !


Rendez-vous sur Hellocoton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire